Sécheresse : une recharge des nappes profondes insuffisante

Mis à jour le 29/03/2024

En moyenne, sur le département, durant l’automne et l’hiver 2023-2024, il est tombé 37 % de pluie en plus de la normale. Cet excédent pluviométrique est concentré sur les mois d’octobre, novembre et décembre 2023 (excédent de + 65 % sur ces 3 mois). La pluviométrie des 3 mois suivants a été proche des normales.

À ce jour, la période de recharge hivernale des ressources en eau est quasiment terminée. L’hiver ayant été doux, le cycle végétatif a redémarré. De ce fait, la pluie qui tombera dans les prochains mois, sauf si elle est abondante, servira exclusivement à satisfaire les besoins des plantes.

Les débits des cours d’eau sont normaux pour la saison. Les pluies automnales et hivernales ont permis de recharger les nappes superficielles, le système karstique du Bugey et les nappes du Pays de Gex.

En ce qui concerne les nappes profondes de la Dombes : sur la partie nord, la recharge s’est bien amorcée depuis novembre 2023 et la remontée des niveaux se poursuit ; pour la partie sud, les niveaux se sont stabilisés, mais la recharge n’est à ce jour pas amorcée.

Dans un tel contexte, à l’issue d’une consultation écrite du comité restreint dédié à la gestion conjoncturelle de la sécheresse organisée du 20 au 25 mars 2024, la préfète de l’Ain a décidé de :

  • placer la zone d’alerte eaux souterraines « Dombes-Certines-Nord » en situation d’alerte ;
  • maintenir la zone d’alerte eaux souterraines « Dombes-Sud » en situation d’alerte renforcée.

Ces dispositions sont inscrites dans un arrêté préfectoral signé le 27 mars 2024.

Télécharger l'arrêté préfectoral du 27 mars 2024 portant restrictions temporaires de certains usages de l’eau dans le département de l’Ain PDF - 6,06 Mb - 28/03/2024

La répartition des communes par bassin de gestion des eaux est définie par :

Pour connaître le niveau de gravité applicable selon la ressource utilisée, il convient de se référer au tableau ci-dessous et aux cartes ci-dessus. Ces dispositions sont explicitées commune par commune dans l’arrêté.

Les situations d’alerte et d’alerte renforcée conduisent, dans les communes concernées, à l’instauration de mesures de limitation ou d’interdiction des prélèvements et de l’utilisation de l’eau qui figurent en annexe 5 de l'arrêté préfectoral signé le 27 mars 2024.

Ces dispositions s’appliquent jusqu’au 31 octobre 2024, au plus tard.

Vous vous demandez si les restrictions d’eau vous concernent ? Découvrez la plateforme gouvernementale «  VigiEau ».

«  VigiEau » permet désormais à l’ensemble des usagers (particuliers, entreprises, collectivités, agriculteurs) de connaître la situation de sécheresse dans leur commune, les mesures de restrictions qui s’appliquent aux usages domestiques ET professionnels, ainsi que les gestes adaptés pour économiser l’eau.

Vous pouvez désormais être alerté par mail d’un changement de niveau de gravité à votre adresse.

Face à la sécheresse, chaque geste compte, préservons nos ressources ! Le Gouvernement invite l’ensemble des usagers à adopter dès à présent, et au quotidien, six gestes simples afin de réduire sa consommation d’eau :

  • installer un mousseur sur les robinets et un pommeau de douche économe ;
  • vérifier et réparer les fuites ;
  • prendre une douche (4-5 minutes), éviter les bains ;
  • installer un récupérateur d’eau de pluie ;
  • installer un goutte-à-goutte ;
  • ou encore planter des plantes peu gourmandes en eau.

Nous devons tous, agriculteurs, industriels, collectivités et particuliers, agir à notre échelle, afin de préserver cette ressource capitale.