Contenu

Visite du président de la République le 6 avril 2015 à Izieu

 

M. François Hollande, président de la République, a inauguré les nouveaux bâtiments de la Maison des enfants d’Izieu dans le cadre de la commémoration de l’anniversaire de la rafle du 6 avril 1944.

 

Le 6 avril 1944, Klaus Barbie fait arrêter les 44 enfants juifs ainsi que les 5 moniteurs et le directeur réfugiés à Izieu depuis avril 1943.

Un enfant est libéré. Un enfant du pays confié à la colonie quelques jours avant la rafle parce que la mère était hospitalisée a été libéré par K. Barbie à Brégnier-Cordon. Il a été reconnu par sa tante lorsque les camions se sont arrêtés à Brégnier pour faire le plein de charbon de bois.

Tous les enfants sont exterminés au camp d’Auschwitz dans les jours qui suivent leur arrivée. M. Zlatin et 5 adolescents sont fusillés en Lettonie. Une seule des monitrices, Léa Feldblum, échappe à l’extermination et témoigne au procès Barbie. L’hypothèse d’une dénonciation de la colonie des enfants d’Izieu a longtemps prévalu, mais les études historiques récentes démontrent que la colonie était connue des autorités allemandes et françaises de longue date.

A l’instigation de Mme Sabine Zlatin, avec l’aide du Préfet Wiltzer, se crée en avril 1988 une association pour le rachat de la colonie des Enfants d’Izieu. Le projet est de faire de ce lieu un musée-mémorial, en vue de recevoir des scolaires en journées pédagogiques et en séjours de classes de patrimoine. Il ouvre ses portes au public en 1994.

La Maison d’Izieu a comme volonté de faire entendre la mémoire des enfants juifs d’Izieu comme symbole du crime contre l’humanité. A cette fin, de très nombreuses activités pédagogiques sont mises en place par l’équipe, des formations pour enseignants sont organisées.

Un projet d’extension des locaux a ainsi vu le jour pour répondre notamment au besoin d’une salle de documentation, d’une salle plus vaste pour l’accueil des groupes ou l’organisation de manifestations.

Ce 6 avril 2015, Monsieur François Hollande est venu inaugurer ces nouveaux bâtiments, en compagnie de Madame Najat Vallaut-Belkacem, ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et de Monsieur Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’Etat en charge des anciens combattants et de la mémoire.

Après avoir rencontré des enseignants, découvert la nouvelle exposition et ses outils numériques, M. François Hollande a pu échanger avec d’anciens enfants d’Izieu et visiter la maison.
A l’issue de cette inauguration, la cérémonie de commémoration s’est déroulée avec l’implication des élèves du primaire de Peyrieu et de Brégnier-Cordon ainsi que des collégiens de Vaulx-en-Velin.

Discours d’Hélène Waysbord, présidente de l’association (format pdf - 59.9 ko - 09/04/2015)

Le président de la République a ensuite pris la parole : "Nous sommes une fois encore réunis dans un lieu de drame. Cette maison qui fut le théâtre d’un crime abominable est aujourd’hui le symbole de la mémoire, de la fraternité, donc de l’espérance ".

Discours du président de la République

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Le Président au côté de Mme Waysbord, présidente de l'association en grand format (nouvelle fenêtre)| en grand format (nouvelle fenêtre)| Viste de l'espace mémorial - crédit photo Christophe Chavan/Elysée en grand format (nouvelle fenêtre)| Visite de la maison des enfants - crédit photo Christophe Chavan/Elysée en grand format (nouvelle fenêtre)|

Livre d'or signé par François Hollande en grand format (nouvelle fenêtre) Hélène Waysbord, présidente de l'association en grand format (nouvelle fenêtre) Moment de recueillement en grand format (nouvelle fenêtre)
en grand format (nouvelle fenêtre) en grand format (nouvelle fenêtre)