Autres communiqués de presse

Contenu

Vague de froid : les services et les associations se mobilisent

 

Météo France prévoit, à partir d’aujourd’hui, lundi 16 janvier 2017, et en particulier en milieu de semaine, des températures nettement inférieures aux normales saisonnières.

 

En France, l’importance du parc de chauffage électrique rend la consommation d’électricité particulièrement sensible aux baisses de températures. Aussi, on attend cette semaine une forte pointe de consommation.
Pour l’heure, le gestionnaire du réseau, Réseau de transport d’électricité (RTE), prévoit que la plus grosse pointe de consommation sera atteinte jeudi 19 janvier à 19h. Toutefois, les projections de RTE sont encore susceptibles d’évoluer en fonction des prévisions de températures. Au niveau national, le Gouvernement est pleinement mobilisé pour limiter les conséquences de l’augmentation de la consommation d’électricité, et notamment les risques de coupures qui pourraient résulter des tensions sur le réseau.

Dans l’Ain, les services de l’État et les acteurs associatifs sont également mobilisés :

  • Le préfet de l’Ain a ouvert, samedi 14 janvier, un gymnase pour mettre à l’abri toutes les personnes vulnérable sans solution d’hébergement. La gestion opérationnelle est confiée à l’association Tremplin. Il est vivement recommandé de composer le numéro 115 pour orienter les personnes sans domicile vers le gymnase de Péronnas. Les personnes bénévoles souhaitant participer à cet élan de solidarité peuvent prendre contact avec l’association Tremplin : coordinationbenevole@tremplin01.com. Par ailleurs, une équipe mobile, composée de bénévoles de la Croix-Rouge, mène des maraudes dans la ville de Bourg-en-Bresse, afin d’identifier les personnes en situation de difficulté pour leur fournir un premier accueil, une aide matérielle de première nécessité ainsi qu’un hébergement.
  • Un plan de secours spécifique et la cellule de crise de la préfecture pourraient être activés. L’objectif est de limiter la durée des interruptions du système de distribution publique d’électricité et la gravité de leurs conséquences.
  • Une vigilance particulière est portée aux établissements médicaux-sociaux, qui accueillent des personnes vulnérables (mise en alerte des hôpitaux et maisons de retraite, personnes sous assistance respiratoire).
  • Les entreprises et industries sont sensibilisées et invitées à anticiper les répercussions sur leur activité.

Afin d’anticiper d’éventuelles opérations de délestage électrique, le préfet de l’Ain recommande à toutes et à tous d’adopter « les bons gestes » et de s’inscrire dans une démarche citoyenne.

  • Pour les particuliers, il est recommandé de modérer la consommation d’électricité, dans la mesure du possible : veiller à avoir une utilisation raisonnable pendant les périodes de pointe (11h-13h ; 17h-20h), éteindre les lumières en sortant d’une pièce, éteindre les appareils en veille, débrancher les appareils une fois qu’ils sont rechargés…
  • Le préfet appelle également chacun à la vigilance sur les chauffages d’appoint afin de limiter le risque d’intoxication au monoxyde de carbone. Enfin, il est recommandé d’éviter de prendre des ascenseurs pendant cette période.Pour plus de conseils sur votre consommation d’électricité, vous pouvez télécharger l’application gratuite « éCO2mix » sur votre smartphone.
  • Des consignes particulières seront également transmises aux professionnels et aux collectivités pour leur demander de participer à cet effort collectif en générant des économies d’énergie. Pour les entreprises et les commerces, il est demandé de limiter pour quelques jours les éclairages des vitrines, des enseignes lumineuses ou encore des panneaux publicitaires. Pour les collectivités locales, il serait opportun de modérer l’éclairage public (voie publique, stades…), dans les limites permises par les impératifs de sécurité.