Contenu

Témoignage de Freddy, volontaire en service civique - 2017

 

Freddy Gambin, 21 ans, est volontaire « Développer la citoyenneté et le vivre-ensemble par le sport » en service civique du 20 mars au 19 septembre 2017 à la direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) de l’Ain.

 
"Le service civique a constitué un tremplin dans la réalisation de mon projet professionnel", Freddy Gambin

Pourquoi avoir fait le choix d’un service civique ?
Je suis actuellement étudiant en sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS) « management sport » à Lyon I. En cherchant un stage afin de valider ma licence, je me suis aperçu que la majorité des clubs sportifs propose des missions de longue durée, qui s’adressent à des personnes très expérimentées. C’est pour cela que je me suis orienté vers la proposition de service civique de la DDCS de l’Ain, au pôle jeunesse, vie associative et sport.

Les missions exercées sont-elles représentatives de ce qui était noté dans le descriptif de la mission ?
Oui, car cette mission a été créée sur mesure pour moi. Il s’agit d’évaluer l’impact sur le milieu sportif de la mise en place des temps d’activité périscolaire (TAP) issus de la réforme scolaire de 2013. J’ai donc été chargé d’élaborer un questionnaire à destination des clubs, et je travaille actuellement sur la synthèse des trente-quatre retours qui m’ont été faits. Je prévois également de produire une sorte de répertoire de conseils, grâce au ciblage effectué avec mon tuteur concernant ce que nous estimons êtres les « bonnes pratiques » des répondants.
Ces données seront ensuite diffusées à l’ensemble des clubs et comités sportifs du réseau de la DDCS.

Qu’est ce que le service civique vous apporte ?
J’ai apprécié la part d’autonomie et de responsabilité qui ont été les miennes lors la conduite de ce projet. Je suis le référent des répondants de l’enquête et je pourrai sans doute faire valoir cette expérience de volontariat à l’avenir. Au début de la mission, j’ai pu faire des points hebdomadaires cadrés avec mes collègues / tuteurs de l’unité sport et de l’unité jeunesse, qui m’ont permis de gagner de la confiance en moi.

Quel est votre projet ? Considérez-vous le service civique comme un tremplin ?
J’ai appris il y a quelques jours que mon année universitaire a été validée. Ainsi, je suivrai les cours de master 1 l’année prochaine en STAPS « management des organisations sportives ».
Grâce au service civique, j’ai pu d’ores et déjà trouver le stage que je suivrai l’année prochaine, au sein du club de football FC Dombe Bresse, regroupant les communes de Neuville-les-Dames, Châtillon-sur-Chalaronne et Saint-Trivier-sur-Moignans, avec des missions de sponsoring et de communication. A terme, j’aimerais travailler dans un club sportif professionnel, avec une préférence pour le milieu du football.
Le service civique a donc constitué un tremplin dans la réalisation de mon projet professionnel.

Conseillez-vous ce dispositif aux jeunes ?
Oui. Lors du « rassemblement des volontaires en service civique de l’Ain » qui a eu le 29 juin dernier à la Tannerie (Bourg-en-Bresse), je me suis aperçu que, contrairement à moi, la plupart des volontaires a déjà terminé ses études ou a abandonné son cursus scolaire. Je trouve que ce dispositif est une bonne transition vers l’emploi, et même qu’il peut être une porte vers des domaines d’activité insoupçonnés des jeunes, particulièrement dans des secteurs au service des autres. Le service civique permet surtout d’effectuer des missions qui ont du sens.

Le mot des tuteurs, Nathalie Hervé-Ancelin et Christophe Palazzolo :

« Freddy est le premier volontaire en service civique accueilli au sein de la DDCS de l’Ain. Notre structure abrite la référente départementale du service civique : en toute logique, nous avons donc décidé de mettre en place ce dispositif dont nous assurons la promotion par ailleurs.
A notre sens, le temps conséquent investi dans le tutorat est largement compensé par les retours bénéfiques pour l’ensemble du service, que ce soit d’un point de vue interne ou externe. En effet, la transversalité de la mission de Freddy, qui touchait à la fois aux domaines de la jeunesse et du sport, a permis, outre les retours d’expériences des comités et des clubs sportifs, la concertation entre différentes unités de la structure. »