Contenu

Coronavirus COVID-19 : toutes les informations

 

La circulation du virus continue. Appliquez strictement les mesures barrières, et portez le masque partout où il est obligatoire et lorsque la distance d’un mètre entre les personnes ne peut pas être respectée.

 

Le couvre-feu dans l’Ain

Dans le département de l’Ain, le couvre-feu est effectif de 18h à 6h.

Toutes les informations sont à retrouver sur le site du Gouvernement ou en appelant le
0 800 130 000 (appel gratuit, 24/24h)

Attestations de déplacement

L’application TousAntiCovid est disponible au téléchargement sur :
- Apple Store : https://apps.apple.com/app/id1511279125
- Google Play : https://play.google.com/store/apps/details?id=fr.gouv.android.stopcovid

Vous pouvez télécharger vos attestions de déplacement depuis https://www.gouvernement.fr/info-co...

À la différence de la première vague, l’ensemble des régions se trouvent aujourd’hui confrontées à une circulation virale bien plus élevée qu’au mois de mai et le virus se propage plus facilement en hiver qu’au printemps.

L’État doit agir, à la fois pour éviter une troisième vague, mais également pour préserver les services de santé et le personnel soignant en première ligne.

L’objectif du couvre-feu est ainsi de limiter les rassemblements durant lesquels les gestes barrières sont moins bien appliqués où le virus circule rapidement tout en limitant l’impact sur l’économie déjà mise à rude épreuve par l’épidémie.

Comment fonctionne le couvre-feu ?

Les sorties et déplacements sont interdits de 18h00 à 06h00 du matin sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive.

Une attestation de déplacement dérogatoire propre au couvre-feu est requise pour se déplacer entre 18h00 à 06h00. Il est possible de la télécharger sur le site du Gouvernement, sur le site du ministère de l’Intérieur et sur l’application #TousAntiCovid, ou de la recopier sur un papier libre.

Des dérogations sont prévues pour :

- se rendre chez le médecin, pour raisons médicales (soins ne pouvant être assurés à distance par exemple), se rendre à la pharmacie de garde ou l’hôpital,

- raison professionnelle ou universitaire (sortie du travail ou des établissements d’enseignement supérieur par exemple),

- les déplacements en avion ou train (le billet faisant foi) (voir rubrique "Déplacements" ci-dessous)

- motif impérieux, pour assistance aux personnes vulnérables, précaires ou la garde d’enfants, pour se rendre auprès d’un proche dépendant, pour le déplacement des personnes en situation de handicap et leur accompagnant,

- convocation judiciaire ou administrative, pour participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative,

- sortir son animal de compagnie dans un rayon de un kilomètre.

Il n’y aura pas de fermeture des transports en commun, notamment pour permettre de répondre aux besoins des dérogations. Enfin, le télétravail, quand le métier le permet, est fortement recommandé avec une jauge minimale de 50% des effectifs.

Déplacements

Les contrôles sanitaires aux frontières françaises ont été fortement renforcés dans les aéroports, les gares et aux points de passage terrestres.

En application des dispositions du décret du 30 janvier 2021, sont désormais interdits « sauf s’ils sont fondés sur un motif impérieux d’ordre personnel ou familial, un motif de santé relevant de l’urgence ou un motif professionnel ne pouvant être différé, les déplacements de personnes entre le territoire métropolitain et un pays étranger autre que ceux de l’Union européenne, Andorre, l’Islande, le Liechtenstein, Monaco, la Norvège, Saint-Marin, le Saint-Siège ou la Suisse. »

Lorsqu’il demeure autorisé, le franchissement des frontières n’est possible désormais que sur présentation d’un test PCR de moins de 72 heures pour toute personne de 11 ans et plus. Cette disposition est pleinement applicable pour le franchissement de la frontière franco-suisse.

Toutefois, sont exonérés de test PCR, sur présentation des justificatifs appropriés :

- les personnes qui effectuent un déplacement d’une durée inférieure à 24 heures dans un périmètre de 30 kilomètres autour du lieu de résidence, c’est-à-dire les personnes résidant à proximité de la frontière terrestre ;

- les déplacements professionnels dont la fréquence ou l’urgence des déplacements rendent impossible la réalisation de ce test, c’est-à-dire, notamment les travailleurs frontaliers ;

- les déplacements des professionnels du transport routier dans l’exercice de leur activité.

Pour vérifier la bonne application de ces dispositions, les contrôles ont été renforcés dans le département de l’Ain, notamment aux principaux points de passage frontaliers. Ils pourront localement occasionner des ralentissements pour les automobilistes concernés.

Mesures relatives à l’entrée en Suisse

Depuis le 8 février, le gouvernement suisse a décidé de l’obligation :

- d’un pré-enregistrement des coordonnées des voyageurs lors de leur entrée sur le territoire helvétique par train, bus, bateau ou avion,
- de la présentation pour ces voyageurs d’un test PCR négatif de moins de 72 heures,
- pour toute personne ayant séjourné dans une région à risque dans les 10 jours précédant l’entrée en Suisse, le respecter une période d’isolement de 10 jours.

L’Administration fédérale des douanes renforce, comme en France, ses contrôles aux frontières, et dressera des contraventions en cas de non-respect de ces mesures.

Les frontaliers sont dispensés de ces obligations au franchissement de la frontière.

Afin de limiter les temps d’attente induits sur le transport de marchandises importantes, des voies prioritaires continueront d’être disponibles.

Plus d’informations sur les mesures spécifiques à la Suisse, les régions à risque et l’enregistrement des coordonnées sur le site de l’ambassade de Suisse en France.

Téléchargez vos attestations de déplacement et de voyage sur https://mobile.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestation-de-deplacement-et-de-voyage#from1

Mesures locales particulières

En plus de ces mesures, Catherine de La Robertie, préfète de l’Ain, a décidé, par arrêté préfectoral (format pdf - 1.5 Mo - 18/11/2020) de rendre obligatoire le port du masque sur l’ensemble du département, pour toute personne de plus de 11 ans aux abords :

  • des gares routières et ferroviaires,
  • des emprises des arrêts, abris et zones d’attente de transports en commun,
  • des centres commerciaux, supermarchés et hypermarchés,
  • des établissements d’enseignement, des lieux d’accueil de mineurs (écoles, collèges, lycées, crèches, accueil périscolaire).

Par arrêté préfectoral, les commerces du département sont autorisés à ouvrir chaque dimanche de décembre 2020.

Retrouvez l’ensemble des informations locales relatives au Coronavirus COVID-19.

Vaccination

Retrouvez ici les informations relatives à la vaccination.

Gestes barrières

• Se laver très régulièrement les mains avec de l’eau et du savon,
• Respecter une distance d’au moins 1 mètre entre les personnes et limiter les contacts non
nécessaires,
• Porter un masque grand public quand la distance d’un mètre n’est pas respectée, quand il est
obligatoire, ou lors des situations à risque (lieux très fréquentés, espaces clos, rassemblements
festifs…),
• Protéger systématiquement ses proches notamment les plus âgés et vulnérables en respectant
strictement les mesures barrière en leur présence,
• Être très vigilant et prudent lors des événements festifs et des rassemblements familiaux,
• Saluer sans se serrer la main et sans embrassades.

La stratégie « Tester-Tracer-Isoler » doit être poursuivie afin que chaque personne présentant des
symptômes évocateurs de COVID-19 ou ayant le moindre doute puisse bénéficier d’un test de dépistage.

Dans l’attente, les personnes doivent s’isoler et réduire leurs contacts au strict minimum

Accueil du public en préfecture

Les services de la préfecture et des sous-préfectures sont ouverts au public uniquement sur rendez-vous et avec port d’un masque.

Liens et contacts utiles

Un numéro vert est à votre disposition pour répondre à vos questions 7j/7, 24h/24 :

0 800 130 000

Attention, cette plateforme téléphonique n’est pas habilitée à dispenser des conseils médicaux.

  • Une page traduite pour les étrangers de différentes nationalités ne maîtrisant pas la langue française, créée par le ministère de l’Intérieur : https://www.immigration.interieur.g...