Contenu

Rupture et rétablissement d’urgence de réseaux

 

Ces dernières années notre pays a connu plusieurs évènements qui ont fortement perturbé la distribution d’électricité, la fourniture d’eau potable, de communications électroniques, de gaz ou d’hydrocarbures de certains secteurs du territoire, parfois étendus.

 

Des phénomènes naturels extrêmes tels que de fortes tempêtes, des cyclones, des tornades ou d’importantes chutes de neige, ont endommagé les installations aériennes de communications électroniques et d’électricité. Des inondations majeures ont affecté gravement le fonctionnement des réseaux d’adduction d’eau potable, comme en janvier 2017 sur la Saône. Enfin, dans certains cas, la rupture d’alimentation électrique a entraîné l’interruption, en cascade du fonctionnement des installations de l’ensemble des réseaux. À ce titre, s’est produit au Havre, en décembre 2018, un effondrement de chaussée entraînant la coupure du réseau d’eau, d’électricité et de la fibre.
Or, cette situation pourrait très bien se produire dans le département de l’Ain, d’où l’importance de ce mode d’action.

Il est ainsi établi que la réponse opérationnelle face aux défaillances des différents réseaux, c’est-à dire l’approvisionnement d’urgence ou leur rétablissement, doit être simultanée et coordonnée.

Le présent plan vise à présenter plus finement les différents réseaux, identifier les acteurs ressources et les outils opérationnels pouvant aider à la gestion de crise. L’objectif final étant de rétablir une situation normale dans les plus brefs délais, tout en limitant considérablement les potentiels dommages liés à cet évènement. Le plan vient ainsi identifier clairement une grille de remontée d’information et les scénarios dans lesquels elle est attendue, le tout dans un format synthétique et opérationnel.

 
 

Documents associés :