Contenu

Présentation du dispositif de revitalisation des territoires

 

Jeudi 2 février, Caroline GADOU, secrétaire générale de la préfecture de l’Ain et Patricia BARTHELEMY, directrice de l’unité territoriale de la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi dans l’Ain ont participé à la remise de chèques aux deux premières entreprises aidées par le fonds départemental de revitalisation.

 

Depuis la loi de cohésion sociale en 2015, les entreprises de plus de 50 salariés, appartenant à un groupe de plus de 1000 salariés, sont assujetties à une obligation de revitalisation du territoire, dès lors qu’elles procèdent à un licenciement économique de plus de 10 salariés pouvant affecter l’économie et l’emploi d’un bassin.

Cette obligation se traduit par la signature d’une convention entre l’entreprise et l’État, fixant la contribution financière de l’entreprise, qui vise à recréer de l’activité ou de l’emploi sur le territoire affecté par les suppressions d’emploi.

En juin 2016, le fonds départemental de revitalisation de l’Ain (FDR) a été mis en place pour permettre de soutenir les TPE/PME en phase de croissance ou en phase de transition (difficulté économique passagère), dès lors que des emplois sont en jeu.

De façon concrète, le chef d’entreprise peut ainsi bénéficier d’un prêt jusqu’à 50 000€ à taux zéro.
Le dispositif est géré en partenariat avec l’association Centre Ain initiative qui étudie l’éligibilité des entreprises.

À ce jour, dans l’Ain depuis la mise en place du FDR :

  • 38 entreprises ayant sollicité un prêt d’honneur ;
  • 7 projets validés pour un montant de 220 000 euros ;
  • un total de 22 emplois.

Avec l’effet levier bancaire, ce sont près de 10 millions d’euros investis dans l’économie du territoire.

Pour en savoir plus sur le centre Ain initiative, cliquez ici.