Contenu

Point sur les opérations de gestion sédimentaire du Haut-Rhône

 

Mercredi 13 septembre, Arnaud COCHET, préfet de l’Ain, et Luc BARTHASSAT, conseiller d’État suisse, ont conjointement présidé une réunion de présentation du bilan des opérations de gestion sédimentaires du Rhône conduites en mai 2016.

 

À l’ordre du jour, la présentation commune par la compagnie nationale du Rhône (CNR), la société des forces motrices de Chancy-Pougny (SFMCP) et les services industriels de Genève (SIG) du bilan des opérations de chasses hydrauliques, avant d’aborder la gestion active des crues de l’Arve.
La stratégie de gestion sédimentaire fait l’objet d’un protocole franco-suisse signé le 7 septembre 2015, suite à une concertation entre différents acteurs du Haut-Rhône. Elle repose sur trois modalités :

  • un encadrement des taux de matières en suspension dès la frontière franco-suisse ;
  • des dragages complémentaires aux opérations de chasses hydrauliques ;
  • un accompagnement des crues de l’Arve pour limiter les dépôts dans les retenues.

Des arrêtés d’approbation et d’autorisation ont été pris en mars 2016 au titre de la réglementation des concessions hydroélectriques et des espèces protégées, avec une durée de validité de dix ans.

Les autorités suisses et françaises se sont félicitées de la bonne coopération transfrontalière ayant conduit à une très faible mortalité piscicole pour la première fois depuis 1948.

La CNR, les SIG et la SFMCP travaillent à l’élaboration d’un projet de protocole technique entre exploitants sur les conditions de réalisation des opérations d’accompagnement des crues de l’Arve.