Plan national de relance et de résilience

Contenu

Plan national de relance et de résilience

 

Le plan national de relance et de résilience (PNRR) présente les investissements dédiés à la relance pour lesquels la France sollicite un financement européen à hauteur d’environ 40 milliards d’euros.

Le PNRR s’inscrit, au niveau européen, dans le plan de relance "NextGenerationEU". Les 27 États membres de l’Union européenne se sont en effet accordés, lors du Conseil européen de juillet 2020, sur ce plan de relance historique de 750 milliards d’euros, lequel sera financé par un endettement commun. Il inclut en particulier la facilité pour la reprise et la résilience qui viendra soutenir les efforts de relance des États membres, en ciblant notamment les plus durement touchés par la crise, et permettra d’investir massivement dans la transition écologique et numérique. C’est cette facilité pour la reprise et la résilience qui financera le PNRR, au fur et à mesure de sa mise en œuvre.

Les investissements inclus dans le PNRR sont issus du plan France Relance national lancé en septembre 2020. Ainsi, le plan de relance européen contribue au financement du plan national à hauteur de 40 %, soit environ 40 milliards d’euros de subventions sur les 100 milliards du plan français.

Tout comme le plan France Relance, le PNRR poursuit trois priorités clefs, qui sont également les piliers de la facilité pour la reprise et la résilience, à savoir l’écologie, la compétitivité ainsi que la cohésion sociale et territoriale.

Dans le détail, le PNRR est composé de trois grands volets et neufs composantes :

1- Écologie :

  • Rénovation énergétique (5,8 milliards d’euros) ;
  • Écologie et biodiversité (2,1 milliards d’euros) ;
  • Infrastructures et mobilités vertes (7 milliards d’euros) ;
  • Énergie et technologies vertes (5,3 milliards d’euros).

2- Compétitivité :

  • Financement des entreprises (0,3 milliard d’euros) ;
  • Souveraineté technologique et résilience (3,2 milliards d’euros) ;
  • Mise à niveau numérique de l’état, des territoires et entreprises ; cultures (2,1 milliards d’euros).

3- Cohésion :

  • Sauvegarde de l’emploi, jeunes, handicap, formation professionnelle (7,5 milliards d’euros) ;
  • Recherche, ségur de la santé, dépendance et cohésion territoriale (7,7 milliards d’euros).

Le PNRR contient ainsi 50 % d’investissements en faveur de la transition climatique et 25 % en faveur de la transition numérique, dépassant ainsi les cibles fixées par le texte communautaire.

Jusqu’en 2026, les fonds du plan de relance européen NextGenerationEU seront versés en fonction de la concrétisation des mesures incluses dans le PNRR, avec pour objectifs de renforcer le tissu économique du pays et de bâtir la France de 2030.