Contenu

Le détecteur autonome avertisseur de fumées : la meilleure prévention contre les incendies

 

En 2018, 403 feux d’habitation se sont déclarés dans l’Ain, nécessitant l’intervention du service départemental d’incendies et de secours. Dans de nombreux cas, ces drames auraient pu être évités grâce à la présence d’un détecteur autonome avertisseur de fumées (DAAF), dont l’installation a été rendue obligatoire dans tous les logements à compter du 8 mars 2015.

 

Le DAAF doit être muni du marquage CE et être conforme à la norme harmonisée NF EN 14604.
Il sera de préférence installé dans le couloir menant aux chambres. Dans le cas d’un studio, on le positionnera à distance du coin cuisine et de la salle de bains.
Les logements sur plusieurs étages doivent idéalement être équipés d’un détecteur par étage ; plusieurs détecteurs sont également recommandés pour les logements de grande surface.

Six bonnes raisons d’installer un détecteur de fumée ;

1. Pour sauver votre vie et celle de vos proches : les incendies mortels surviennent généralement la nuit. Le DAAF émet un signal sonore suffisant pour réveiller une personne endormie.
2. Parce que c’est obligatoire depuis le 8 mars 2015 : le propriétaire doit équiper le logement et l’occupant l’entretenir.
3. Parce que les victimes d’incendies sont majoritairement des victimes des fumées, statistiquement plus meurtrières que les flammes.
4. Pour réagir rapidement : plus vite on lutte contre le feu, plus vite on l’éteint. Au bout d’une minute, un verre d’eau suffit à éteindre le feu. Après trois minutes, il faut une citerne !
5. Parce que cette protection est abordable : un détecteur coûte en moyenne une vingtaine d’euros.
6. Parce qu’il est facile à installer.

Plus de conseils sur le fonctionnement du DAAF, l’information à l’assureur, les réflexes en cas d’incendie ou la prévention des incendies sur https://www.service-public.fr/parti...

Consultez le dépliant sur les DAAF (format pdf - 338.9 ko - 07/02/2019)