Contenu

La liaison école - club sportif

 

Un dispositif original, spécifique au département de l’Ain, qui permet de faciliter l’accès aux clubs sportifs pour les enfants issus des quartiers en politique de la ville

Il s’agit d’accompagner les enfants des écoles primaires scolarisés en CE2, CM1 et CM2 afin qu’ils participent aux activités habituelles des clubs sportifs.

 

Le dispositif part du principe que le club sportif est un lieu d’éducation, parce que l’activité sportive exige le respect des autres, le respect de la règle, l’effort sur soi-même, mais qu’il est également un lieu d’inclusion sociale où peuvent se côtoyer des enfants de tous les milieux, de toutes les origines, où ils apprennent à se connaître. Le club permet d’impliquer les parents qui participent eux-aussi à la vie du club. L’objectif est également de contribuer à la réussite scolaire des enfants, et de mettre en place une véritable cohérence éducative autour d’eux.

Or l’expérience montre que dans les écoles relevant de l’éducation prioritaire et recrutant dans les quartiers en politique de la ville, le pourcentage des enfants ayant une licence sportive est souvent situé entre 10 et 20 %, alors que la moyenne dans le département se situe aux environs de 50 %
Après analyse, plusieurs types de freins peuvent être identifiés :

  • la méconnaissance des structures existantes ;
  • les aspects financiers ;
  • les problèmes de transport ;
  • des freins culturels ;
  • l’absence d’intérêt et de mobilisation de la famille pour ce type d’activité.

Par ailleurs, certains clubs sportifs ont des réticences à accueillir des publics réputés « difficiles » pour différentes raisons, et en particulier :

  • des problèmes d’absentéisme et de fidélisation de ce public ;
  • des craintes quant au comportement des enfants et à la capacité des éducateurs de pouvoir les prendre en charge
  • des difficultés à impliquer les familles, en particulier dans l’accompagnement pour les sports collectifs.

Le dispositif nécessite donc la désignation d’un coordonnateur dont la mission est de :

  • recenser les clubs sportifs volontaires pour accueillir les enfants dans une pratique traditionnelle ;
  • intervenir dans les écoles en relation avec les enseignants pour présenter le dispositif aux élèves du cycle 3 ;
  • repérer les problèmes de transport et mettre éventuellement en œuvre des moyens adaptés ;
  • faire le lien entre les familles, les clubs sportifs et les écoles concernées, et pouvoir intervenir en cas de difficulté, ceci dans un objectif de cohérence éducative (par exemple intervention de l’enseignant en cas de problème dans le club, téléphone aux familles en cas d’absence de l’enfant, etc.) ;
  • inciter les parents à aller voir leur enfant au club, et à participer aux transports lors des rencontres ou compétitions.

Par ailleurs, le coût de l’adhésion au club peut être partagé et pris en charge en partie par la collectivité et par la direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) pour les familles qui bénéficient de l’allocation de rentrée scolaire, le coupon sport n’intervenant que pour les enfants à partir de 10 ans.

Aujourd’hui, ce dispositif est mis en œuvre à Bourg-en-Bresse, Bellegarde-sur-Valserine, Montluel, et Oyonnax, et en projet à Belley.

On a pu constater dans ces communes une meilleure intégration des enfants et des familles dans la cité, les clubs ne voyant pas la différence avec les autres enfants dans la plupart des cas, les enseignants déclarant que cette pratique favorise l’attention et améliore le comportement des enfants en classe, les familles appréciant que l’enfant puisse avoir « des activités et des copains en dehors du quartier ».

Pour plus de renseignements, contactez la DDCS