Contenu

La fin de vie et si on en parlait ?

 

La fin de vie ? Personne n’aime y penser. Si c’était aujourd’hui, qui connaîtrait votre avis ?
Dés à présent, vous pouvez rédiger vos directives anticipées et choisir votre personne de confiance.

 

En matière de traitement, toute personne en fin de vie ou non est en droit d’exprimer sa volonté après avoir été informée des conséquences de ses choix par le médecin qui la soigne : accepter ou refuser un traitement.

Deux dispositifs existent :

  • les directives anticipées  : c’est un document écrit, daté et signé, dûment identifié par l’indication de vos nom, prénom, date et lieu de naissance, utilisé dans le cas où vous ne seriez plus en état d’exprimer votre volonté.
  • la personne de confiance  : si vous êtes dans l’incapacité d’exprimer votre volonté et en l’absence de directives anticipées, l’équipe médicale devra s’enquérir de l’expression de votre volonté, notamment à travers le témoignage de la personne de confiance que vous aurez choisi. Pour plus de renseignement rendez-vous sur le site : parlons-fin-de-vie.fr. Vous pourrez y retrouver toutes les informations nécessaires à vos interrogations et notamment vos droits.
 
 

Documents associés :