Contenu

La démarche d’atelier des territoires engagée sur les plateaux du Bugey

 

Sur le thème “Vivre et travailler en montagne à l’heure du changement climatique”

Cette démarche d’atelier des territoires, initiée par le ministère du logement et du développement durable, est pilotée par la direction départementale des territoires (DDT) de l’Ain sur les plateaux d’Hauteville, du Retord et du Valromey.

 

Il s’agit pour les élus de construire et de partager une vision stratégique globale pour le territoire et d’initier des projets opérationnels à court et plus long termes.
Même si cette démarche n’a pas pour ambition de traiter de tous les sujets, de nombreuses questions émergent :

  • comment habiter et travailler sur ce territoire à l’heure du changement climatique ?
  • comment faire en sorte que ceux qui y vivent, puissent y travailler ?
  • comment prendre en compte les contraintes de la vie quotidienne de ce territoire de moyenne montagne, mais aussi ses atouts de qualité de vie et de loisirs, et ses ressources ?
  • comment faire en sorte que la transition énergétique soit un atout pour ce territoire ? …

Cette réflexion est menée à partir des usages et des pratiques actuelles, des besoins et des attentes des habitants et des visiteurs, mais aussi à partir des richesses du territoire, des filières existantes, des projets en cours, et d’éventuelles initiatives déjà développées ponctuellement.

Le premier atelier s’est déroulé les 07 et 08 mars derniers. Il consistait à partager la connaissance et les enjeux de ce territoire et réfléchir autour de premières esquisses de scénarios.


 

Suite à une journée de partage de connaissance du territoire lors d’une visite en bus le mardi 07 mars dernier, une séance de travail en atelier s’est déroulée dès le lendemain, dans les locaux de Visiobois à Cormaranche-en-Bugey.

Au côté des douze élus d’établissements publics de coopération intercommunale et de chambres consulaires présents, d’autres acteurs du territoire sont venus apporter leur compréhension des enjeux de ce territoire et leur vision de son avenir. On peut citer notamment le commissaire interrégional du massif du Jura, le conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement de l’Ain (CAUE 01), l’agence locale de l’énergie, la société d’économie montagnarde de l’Ain (SEMA), la fédération interprofessionnelle du bois de l’Ain (FIB 01), le centre régional de la propriété forestière (CRPF), le conservatoire des espaces naturels (CEN), Ain Tourisme, le groupement d’intérêt public du plateau du Retord, ou encore le centre européen de stages et séjours sportifs (H3S).

 

Pour aider les élus et faciliter la démarche, le territoire bénéficie de l’accompagnement des services de l’État, mais également de l’apport méthodologique d’une équipe pluridisciplinaire de 4 bureaux d’études : Franck Boutte Consultants, TN+, Alphaville et RR&A.

 

Le deuxième atelier se déroulera le 27 juin et consistera à échanger sur des scénarios possibles et à faire émerger une stratégie de territoire à développer pour les plateaux du Bugey.

Le troisième atelier prévu le 19 octobre sera consacré à traduire les pistes de projet en feuille de route opérationnelle.

Entre ces deux évènements, une rencontre des acteurs des 3 sites de projet (Haut Doubs, Haut Jura et plateaux du Bugey) aura lieu le 28 septembre pour un temps d’échanges inter-sites et une valorisation à l’échelle du massif du Jura.