Contenu

L’Etat et ERDF partenaires pour la prévention du vol de cuivre dans l’Ain

 

Mercredi 8 avril 2015, Laurent Touvet, préfet de l’Ain, et Monsieur Jayat, directeur territorial ERDF Pays de l’Ain ont signé une première convention de partenariat en faveur de la prévention du vol de cuivre.

 

Ce partenariat de coopération s’est officialisé au sein du poste source de Brou à Bourg-en-Bresse, en présence du Colonel François-Xavier Martin, commandant du groupement de gendarmerie départementale et Jean-Claude Dunand, commissaire divisionnaire, directeur départemental de la sécurité publique de l’Ain.

L’Etat et ERDF ont souhaité collaborer afin de lutter contre les vols de cuivre sur le réseau public de distribution électrique du département. Une partie du réseau d’électricité de l’Ain (moins de 3%) est équipée de câbles fabriqués avec du cuivre. Ces derniers peuvent ainsi devenir une cible privilégiée pour des groupes spécialisés dans le vol de matières premières.

Les conséquences directes de ces vols sont lourdes :

  • mise en danger de la vie d’autrui (pour les auteurs des actes malveillants mais également les Forces de Police et les salariés d’ERDF) ;
  • perturbation de la continuité d’alimentation des clients d’ERDF ;
  • organisation de réparations non planifiées et coûts supplémentaires.

Une volonté commune naît ainsi naturellement entre la préfecture, la gendarmerie nationale et la police nationale qui ont pour mission d’assurer la protection et la sécurité des biens et des personnes et ERDF qui assure la mission de développement et d’exploitation du réseau public de distribution d’électricité sur le territoire.

Dans cette perspective de lutte contre les vols, l’Etat, les forces de l’ordre et ERDF s’engagent à travailler ensemble sur quatre domaines :

  • L’échange d’information sur la localisation des Postes Source (ouvrages électriques appartenant à ERDF et permettant de relier le réseau public de transport d’électricité – la haute tension - au réseau public de distribution – moyenne tension) et sur les sites sensibles ;
  • La mise en place d’un protocole d’alerte, d’information et d’investigation ;
  • Le conseil et l’expertise partagée pour l’amélioration de la sûreté des postes source.