Contenu

L’Ain placé en vigilance sécheresse : recommandation en matière de consommation d’eau

 

Après un automne 2017 très sec, les précipitations sont devenues excédentaires du mois de janvier 2018 jusqu’à mi-juin 2018 avec des écarts marqués entre les différents secteurs du département. Ainsi, alors que la rivière d’Ain a connu deux crues consécutives en janvier 2018 et que la partie montagneuse du département a reçu une pluviométrie excédentaire, la Dombes a beaucoup moins profité de ces précipitations.

 

Depuis mi-juin 2018, les conditions sont passées à un régime chaud et sec. Seuls quelques orages localisés ont pu être observés, sans améliorer la situation hydrique et l’indice d’humidité des sols est légèrement inférieur à la normale sur l’ensemble du département. Aujourd’hui, une baisse générale du débit des cours d’eau et des nappes souterraines est actuellement observée.*

Les prochains jours s’annoncent avec de fortes chaleurs et sans précipitations efficaces.

Arnaud COCHET, préfet de l’Ain, a décidé, après consultation du comité départemental de vigilance sécheresse, de placer l’ensemble du département de l’Ain en situation de vigilance sécheresse aussi bien pour les eaux superficielles que pour les eaux souterraines.

Cette situation ne se traduit pas, à ce stade, par des restrictions particulières sur les usages de l’eau, mais doit inciter chacun à une gestion la plus économe possible de la ressource.

Aussi, il est recommandé à chacun (particulier, collectivité, acteur économique) de veiller à sa consommation d’eau (remplissage des piscines, arrosage, bains, lavages divers…), que ce soit à partir des prélèvements dans les cours d’eau, dans les nappes ou à partir des réseaux de distribution d’eau publics, et cela sur l’ensemble du département. Chaque citoyen se doit d’être vigilant et de faire preuve de civisme pour éviter de porter atteinte à la ressource en eau, bien précieux pour tous les usagers.