Contenu

Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

 

Chaque année, plus de 216 000 femmes sont victimes de violences commises par leur partenaire. 86 000 femmes rapportent avoir été victimes de viol ou de tentative de viol, et seules 10 % d’entre elles déposent plainte.

 

Ces chiffres soulignent l’ampleur de ces violences qui ont de très lourdes conséquences sanitaires, psychologiques, économiques et sociales.

Dans l’Ain, en 2015, à l’occasion de cette journée a été signée la convention du « téléphone grave danger ». Le département de l’Ain a bénéficié de l’attribution de 7 téléphones. Le dispositif a été mis en œuvre en partenariat avec l’association d’aide aux victimes et médiations dans l’Ain (AVEMA).

En 2015, a également été installé sous la coprésidence de M le préfet de l’Ain et de M le procureur de la République, le groupe opérationnel de lutte contre les violences faites aux femmes.

Lundi 28 novembre, Arnaud COCHET, préfet de l’Ain et Christophe RODE, procureur de la République ont réuni au tribunal de grande instance le comité de pilotage du téléphone grave danger et le groupe opérationnel départemental de lutte contre les violences faites aux femmes afin de dresser le bilan des dispositifs coordonnées des services de l’État contre ces violences.

Cette réunion de travail a été clôturée par une conférence de presse.