Contenu

Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

 

Mercredi 25 novembre, le préfet de l’Ain et le procureur de la République ont présenté deux actions de lutte contre les violences faites aux femmes au tribunal de grande instance de Bourg-en-Bresse.

 

• Le dispositif de Télé-protection grave danger (TGD) pour les femmes victimes de violences conjugales ou de viol.
Le dispositif mis en place dans le département, participe à l’amélioration de la prise en charge des victimes et à leurs accueils dans des structures adaptées.
Le TGD est un téléphone portable disposant d’une languette, permettant à la victime de joindre, en cas de danger, une plateforme accessible 7j/7 et 24h/24.

• L’installation du groupe opérationnel départemental de lutte contre les violences faites aux femmes.
Ce groupe est prévu à la fois, dans le plan départemental de prévention de la délinquance et dans le 4ème plan national de lutte contre les violences faites aux femmes.
Il a pour objet :

  • de réaliser une photographie par territoire des violences faites aux femmes plus fidèle à la réalité ;
  • l’identification d’actions d’amélioration des dispositifs en place au moyen de partenariats forts ;
  • l’organisation de groupes de travail thématiques, qui feront leurs propositions au groupe opérationnel pour validation ;
  • l’activation possible du traitement des violences faites aux femmes dans le cadre des conseils locaux ou intercommunaux de sécurité et de prévention de la délinquance.

Cette manifestation a eu lieu en présence des autorités, des représentants des institutions signataires et membres du groupe opérationnel départemental : le procureur de la République, la gendarmerie, la direction départementale de la sécurité publique, l’AVEMA, le CIDFF, "ni putes ni soumises", l’ADSEA, les représentants du Conseil départemental, du conseil de l’ordre des médecins et du conseil de l’ordre des avocats.

Cliquez sur la photo pour l’agrandir