Contenu

Influenza aviaire hautement pathogène : situation en cours

 

En l’absence de nouveau cas d’influenza pathogène dans la faune sauvage depuis le 21 février 2017 et compte tenu des résultats favorables des enquêtes effectuées dans les élevages avicoles par les vétérinaires sanitaires et la direction départementale de la protection des populations, Arnaud COCHET, préfet de l’Ain, lève le 6 mars la zone de contrôle temporaire (ZCT) vis-à-vis de l’influenza aviaire hautement pathogène.

L’arrêté préfectoral n°DDPP01-2017-044 en date du 24 février 2017 concernant les communes de BIRIEUX, CHALAMONT, CRANS, JOYEUX, LA PEYROUZE, LE MONTELLIER, LE PLANTAY, MARLIEUX, MONTHIEUX, MONTLUEL, RIGNEUX-LE-FRANC, SAINT-ANDRE-DE-CORCY, SAINT-ANDRE-LE-BOUCHOUX, SAINTE-CROIX, SAINTE-ELOI, SAINT-GERMAIN-SUR-RENON, SAINT-MARCEL, SAINT-NIZIER-LE-DESERT, SAINT-PAUL-DE-VARAX, VERSAILLEUX, VILLARS-LES-DOMBES est donc abrogé.

Le niveau de risque vis-à-vis de l’influenza aviaire reste toutefois élevé sur l’ensemble du territoire national et les mesures de biosécurité restent nécessaires en élevages comme pour les basse-cours. Le préfet de l’Ain appelle à la vigilance tous les acteurs, notamment les vétérinaires, les éleveurs, les chasseurs, les pêcheurs, les propriétaires particuliers de basse-cours et les autres détenteurs d’oiseaux. Cela passe en particulier par une application sans faille des mesures de biosécurité et le signalement de toute mortalité d’oiseaux auprès de la DDPP, de l’office national de la chasse et de la faune sauvage ou de la fédération de chasse.

Rappel des mesures générales de biosécurité, confinement et surveillance des volailles ou oiseaux captifs en vigueur au niveau de risque élevé vis-à-vis de l’influenza aviaire :

  • procéder à la claustration de ces animaux ou, par des filets, à leur protection de tout contact avec des oiseaux sauvages ;
  • réduire les parcours en supprimant le contact et la proximité immédiate des points d’eau naturels ;
  • surveiller quotidiennement les oiseaux et, le cas échéant, signaler sans délai à un vétérinaire tout comportement anormal ou tout signe de maladie de ces derniers.