Contenu

Contrôles de sécurité routière dans l’Ain

 

39 tués sur les routes de l’Ain depuis le 1er janvier 2016. Les services de l’État ne peuvent que réagir, car les causes sont bien connues : la vitesse, l’alcoolémie, les stupéfiants, l’usage du téléphone au volant, le défaut de port de ceinture de sécurité…

 

La sécurité routière demeure un enjeu majeur. Depuis le 1er janvier 2016, le nombre de tués a malheureusement atteint un niveau record dans le département de l’Ain : 39 morts à ce jour.

La vitesse, l’alcoolémie, les stupéfiants, l’usage du téléphone au volant et autres incivilités et comportements irresponsables sont les principales causes des accidents mortels.

Le préfet de l’Ain et les forces de sécurité se mobilisent contre l’insécurité routière et engagent des opérations de contrôles, notamment sur les différents axes particulièrement accidentogènes du département de l’Ain.

Le 18 août 2016, des opérations simultanées se sont déroulées sur les routes de l’Ain avec les forces de la gendarmerie, dirigées par le colonel Florence Guillaume commandant le groupement de gendarmerie départementale de l’Ain, supervisées par Michaël Chevrier, sous-préfet, directeur de cabinet du préfet de l’Ain.

142 vitesses excessives relevées en 3 heures !

Malgré les campagnes de prévention, les messages de prudence relayés par les acteurs de la prévention et de la lutte contre l’insécurité routière, ce ne sont pas moins de 142 infractions pour vitesse excessive qui ont été relevées en à peine 3 heures.

2 conducteurs ont vu leur permis de conduire immédiatement suspendu pour des vitesses supérieures à 50 km/h par rapport à la vitesse autorisée.
D’autres infractions ont été relevées, telles que le défaut de port de ceinture de sécurité ou l’usage de téléphone au volant.

Tous concernés, tous responsables. Les opérations de contrôles vont se poursuivre. Passez le message… et levez le pied !