Contenu

Concours d’éloquence du 8 mars 2019 au Château de Ferney-Voltaire.

 

Un concours d’éloquence trans-frontalier sur le thème de l’égalité des droits femme/homme a été organisé le 8 mars 2019 à l’orangerie du Château de Ferney-Voltaire par la déléguée aux droits des femmes et à l’égalité de l’Ain, le comité Ni putes Ni soumises du Pays de Gex et la mairie de Ferney-Voltaire.

 

Le jury était composé de madame la directrice du bureau de l’égalité de l’université de Genève,
monsieur le bâtonnier de Genève, madame Durand substitue du procureur du TGI Bourg en Bresse, Madame Mollier vice procureure du TGI de Bourg en Bresse, monsieur le représentant du bâtonnier de l’Ain, madame la représentante de l’Université Lyon 3, monsieur le sous-préfet de Gex-Nantua.

Un concours d’éloquence, pour mobiliser à la fois les institutions, mais aussi la jeunesse, pour faire prendre conscience, pour faire réfléchir, pour peser le pour et le contre, pour identifier la place des victimes et la place des auteurs, enfin pour faire connaître la loi, son application et révéler l’état actuel de notre société.

7 jeunes femmes candidates ont participé à ce concours d’éloquence qui était ouvert aux filles et aux garçons. Elles ont plaidé sur la question « outrage sexiste ou tentative de relation amoureuse » et ont été jugées sur le sujet, la pertinence de l’argumentaire, la force de conviction, le talent oratoire et le respect du temps de parole.
Les trois lauréates ont conquis le jury. Il leur a été remis un prix respectivement de 1500 euros, 1000 euros et 500 euros.

A titre d’information, au 20 février 2019, 332 contraventions pour outrage sexiste ont été dressées depuis l’entrée en vigueur de la loi renforçant la lutte contre les violences sexuelles et sexistes.
La France est le premier pays au monde à pénaliser le harcèlement de rue par des amendes.

La journée du 8 mars est l’occasion de faire un bilan de l’état de la société à l’égard des femmes dans le monde entier.

 
 

Documents associés :