Contenu

Comment l’État agit pour réduire la pollution atmosphérique ?

 

D’important travaux de modernisation du dispositif de gestion des pics de pollution ont été menés en 2016. En cumulé, dans le bassin lyonnais, il y a eu moins d’activation des dispositifs d’alerte en 2016 qu’en 2011.

 

D’où viennent les polluants ?

Les polluants sont le plus souvent émis lors de combustions (chauffage, production d’électricité…) ou suite à des réactions chimiques (monoxyde de carbone, composés organiques…).

En 2016, le dispositif préfectoral d’information à dû être activé 43 jours en raison d’un épisode de pollution contre 59 en 2015 et 92 en 2011.

Comment cette amélioration est-elle possible ?

L’État joue un rôle clé dans ces améliorations avec la mise en place de différentes actions :

> Dans le cadre de la loi sur l’air, l’État a adopté des plans de protections de l’atmosphère (PPA) en faveur de la qualité de l’air. En région Auvergne-Rhône Alpes, cinq PPA sont en vigueur dans différentes agglomérations (lyonnaise, stéphanoise, grenobloise, clermontoise et la vallée de l’Arve).

Les PPA visent principalement la réduction des émissions et des concentrations de particules fines et d’oxydes d’azote. Les secteurs d’activité prioritairement ciblés sont le logement résidentiel, le transport, l’industrie.

> Le ministère de l’environnement, a mis en place en juin 2015 un appel à projet « villes respirables en 5 ans ».

Il concerne des villes volontaires pour mettre en places des actions concrètes et exemplaires pour améliorer la qualité de l’air selon un cahier des charges. A titre d’exemple, un accompagnement des industriels dans la réduction de leurs émissions polluantes, le développement de l’usage du vélo, ou encore la mise en place d’une zone de circulation restreinte (ZCR) peuvent être initiés.

> Depuis le 1er juillet 2017, la vignette crit’air est requise pour pouvoir circuler dans une ZRC en cas d’épisode de pollution. Le certificat de qualité de l’air « Crit’air » atteste de la classe environnementale des véhicules en fonction des émissions de polluants.

Il en existe 6 classes en fonction de l’âge et de la motorisation du véhicule :

En Auvergne-Rhône Alpes près de 800 000 certificats ont été commandés.
Pour obtenir le certificat, vous pouvez vous connecter sur : www.certificat-air.gouv.fr

Pour plus d’informations un dossier de presse est disponible ici : Dossier de presse sur la qualité de l’air (format pdf - 1.8 Mo - 19/07/2017)