Contenu

Comité local des abattoirs

 

Le premier comité local des abattoirs (CLA) de l’Ain s’est réuni mercredi 6 décembre.
Animé par la direction départementale de la protection des populations (DDPP), ce comité a rassemblé des représentants des éleveurs (chambre d’agriculture), des commerçants en bestiaux, de l’abattage (les quatre abattoirs d’animaux de boucherie du département), de la société civile (association de consommateurs et association de protection animale) et des élus locaux des communes où sont installés des abattoirs.

 

Création du CLA

La création du CLA, instance départementale de concertation et de dialogue, concrétise l’une des 65 recommandations du rapport de la commission d’enquête parlementaire portant sur les conditions d’abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français remis au Ministre de l’agriculture fin 2016. Cette recommandation trouve son origine dans le constat de méconnaissance des abattoirs, mis en avant par de nombreuses personnes auditionnées par les parlementaires, et celui d’un manque d’échanges entre les professionnels de la filière et la société civile, dont les parties intéressées par la protection animale

Cette première réunion a été consacrée aux abattoirs d’animaux de boucherie avec une présentation de la filière viande dès l’élevage et jusqu’à l’abattoir afin de partager :

  • l’importance pour chacun de préserver le bien-être et la protection animales,
  • les principaux points de maîtrise, réglementaires comme de bon sens, de cet enjeu,
  • les spécificités développées par chaque abattoir pour assurer cette maîtrise,
  • les actions des services de contrôles officiels en abattoir dans la vérification du respect de la réglementation relative à la protection des animaux.

Réunion d’échanges

Cette réunion a également permis d’échanger sur :

  • les pistes d’amélioration en matière de communication à opérer notamment auprès des consommateurs,
  • l’attractivité et la reconnaissance de la technicité des métiers en établissement d’abattage,
  • l’utilisation de la vidéosurveillance,
  • les difficultés rencontrées dans la filière viande, de l’élevage à la distribution.

La synthèse de ces échanges et les propositions de ce premier comité local abattoirs, alimenteront une synthèse régionale qui sera transmise au comité national d’éthique des abattoirs.
La réunion s’est terminée par des échanges de coordonnées entre association de consommateurs et abatteurs pour réaliser une visite sur site.