Contenu

Cérémonie d’hommage aux gendarmes décédés en service

 

Vendredi 16 février, Arnaud COCHET, préfet de l’Ain, était présent à la cérémonie d’hommage aux personnels de la gendarmerie nationale décédés, victimes du devoir aux côtés des autorités civiles et militaires.

 

Cette cérémonie, instituée par le ministre de la défense en 1993, était présidée par le Colonel Florence GUILLAUME, commandant le groupement départemental de gendarmerie de l’Ain.

Après la lecture du message de Gérard COLLOMB, ministre d’État, ministre de l’Intérieur (format pdf - 78.5 ko - 16/02/2018) par le préfet, les noms des huit gendarmes morts dans l’exercice de leurs fonctions en 2017 ont été cités. Le préfet et le commandant du groupement départemental de gendarmerie ont ensuite déposé une gerbe afin de leur rendre hommage.

Cette cérémonie est également l’occasion de remercier chacun des personnels de gendarmerie pour leur courage et leur dévouement et d’avoir une pensée pour les quatre gendarmes qui ont perdu la vie en ce début d’année.

"Huit gendarmes.
Ils sont huit à avoir perdu la vie alors qu’ils assuraient la sécurité sur la voie publique ; alors qu’ils se rendaient sur une intervention ; alors qu’ils garantissaient la protection et la liberté des Français.

Ils s’appelaient Jean-François, Frédéric, Jérôme, Éric, Frédéric, Jean-François, encore, Bernard et Nathan. Ils avaient entre 19 et 54 ans et s’étaient illustrés dans les brigades de l’Eure-et-Loir, de la Nièvre, des Vosges, de l’Essonne, de l’Aisne, du Val-de-Marne, du Val-d’Oise et du Tarn où ils étaient alors en fonction.

Huit gendarmes, huit enfants de la République, qui, comme chacune et chacun d’entre vous, avaient fait le choix de servir les Français, de servir notre pays, de servir notre Nation."