Contenu

Bilan des contrôles renforcés d’été 2019 dans le département de l’Ain

 

Les actions ont été menées par les services de l’État, en particulier la direction départementale de la protection des populations (DDPP), la direction départementale de la cohésion sociale (DDCS), l’agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes, la douane, entre juin et début septembre.

 

Dans le cadre de ces axes prioritaires, chaque service participant cible ses actions pour la saison estivale, et intervient dans le cadre de ses attributions, s’agissant des vérifications ou suites données. En outre ces services se sont réunis début juin pour échanger sur leurs priorités respectives et coordonner l’organisation des interventions.
L’été 2019 a par ailleurs été marqué par de fortes chaleurs, dont plusieurs épisodes caniculaires. Les services ont donc aménagé leur action, pour cibler certaines activités plus exposées ou sensibles : bases de loisirs et piscines, plus fréquentées, accueils collectifs de mineurs, transport d’animaux vivants, maintien des denrées au froid à la distribution, sur marché ou en restauration…

Axes interministériels prioritaires de contrôle 2019

Les axes suivants ont été reconduits pour la saison 2019 :
- activités de produits liés au bien-être, à la détente et aux loisirs,
- hébergement de plein air et l’offre en ligne,
- services de restauration, dans les zones à forte densité touristique.

Résultats des contrôles

Dans le département de l’Ain, l’action des services de l’État mentionnés ci-dessus, durant l’été 2019, a donné lieu globalement à près de 400 contrôles, et notamment :

Activité physique et sportives :
- 80 piscines saisonnières,
- 25 baignades,
- 3 aires de jeux,
- 10 salles de sport et centres de remise en forme, 1 activité nautique, et 1 parc en hauteur.

Accueils collectifs de mineurs :
- 20 séjours de vacances avec nuitée,
- 15 accueils de scoutisme,
- 10 centres de loisirs, et 23 séjours courts accessoires à un centre de vacances, avec la restauration collective associée (publics sensibles et office satellite).

  • 63 restaurateurs rapides ou traditionnels ou ambulants,
  • 50 commerces alimentaires, hyper, grandes et moyennes surfaces, et producteurs à la ferme …
  • 4 marchés de plein air (45 stands vérifiés essentiellement en matière alimentaire),
  • 9 hébergements marchands, dont 2 de plein air
  • 14 véhicules transports de denrées alimentaires
  • 7 transports d’animaux
  • 2 fourrières, 1 pension canine, et 2 services de toilettage. Les professionnels et opérateurs visités restent preneurs des observations des services de l’État. Par exemple, pour leur part, les démarches de concertation engagées par exemple, par la DDCS dans ses secteurs d’intervention, continuent de porter leurs fruits. La plupart des suites établies par la DDPP, en particulier mises en demeure de procéder à des mesures correctives dans un délai donné, sont suivies d’effet.

Consultez le bilan des contrôles renforcés d’été 2019 dans le département de l’Ain (format pdf - 127.3 ko - 24/09/2019)