Contenu

Barrage de Génissiat

 

Le barrage de Génissiat est un ouvrage hydroélectrique mis en service en 1948, exploité par la compagnie nationale du Rhône (CNR) et implanté sur la commune d’Injoux-Génissiat dans le département de l’Ain.

 

L’article R741-18 du code de la sécurité intérieure impose la réalisation de plans particuliers d’intervention (PPI) pour certains ouvrages ou installations, et notamment pour les aménagements hydrauliques d’une certaine importance tels que le barrage de Génissiat.

Les communes concernées par le risque du barrage relèvent de trois zones distinctes : la zone de proximité immédiate, la zone d’inondation spécifique situées dans le périmètre d’action du PPI et une zone d’inondation au-delà.

Trois départements sont concernés par le périmètre d’application du PPI, et ce, pour un total de 18 communes :

7 communes dans l’Ain situées sur les arrondissements de Belley et Nantua :
Anglefort, Chanay, Corbonod, Culoz, Injoux-Génissiat, Seyssel et Surjoux-Lhopital ;

6 communes en Haute-Savoie situées sur l’arrondissement de Saint-Julien-en-Genevois :
Bassy, Challonges, Desingy, Franclens, Seyssel et Usinens ;

5 communes en Savoie situées sur l’arrondissement de Chambéry :
Chindrieux, Motz, Ruffieux, Serrières-en-Chautagne et Vions.

À ce titre, le PPI a été construit en étroite collaboration avec les services interministériels de défense et de protection civile (SIDPC) des départements de la Savoie et de la Haute-Savoie, ainsi que la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL), les groupements de gendarmerie, les services d’incendie et de secours (SDIS) et les services d’aide médicale urgente (SAMU) des trois départements concernés. Les maires et habitants des communes concernées ont également été consultés.

 
 

Documents associés :