Contenu

Association pour la formation et la promotion des métiers de l’Ain (AFPMA)

 

Réhabilitation de l’internat de l ’Association pour la formation et la promotion des métiers de l’Ain – AFPMA – de Bourg en Bresse / Péronnas

 

Le Gouvernement a fait de la Jeunesse une de ses priorités et de la lutte contre le chômage des jeunes un des axes de ses politiques de l’emploi. Avec près de 70% des apprentis qui trouvent un emploi durable à la fin de leur formation, l’apprentissage est un des chemins les plus sûrs pour trouver un emploi. Pour bien apprendre, il faut disposer aussi de lieux de vie adaptés et notamment d’hébergement pour les apprentis. C’est pourquoi, l’État a mobilisé les crédits du plan d’investissement d’avenir au profit de l’Alternance et plus particulièrement pour supporter des projets innovants d’internats.

Dans l’Ain, le préfet a souhaité accompagné le projet de réhabilitation de l’internat de l ’Association pour la formation et la promotion des métiers de l’Ain – AFPMA – de Bourg en Bresse / Péronnas.

Les enjeux étaient pluriels :

- pour le territoire : le département de l’Ain s’étend de la Franche Comté à la vallée du Rhône, sur des zones rurales dont une partie est montagneuse. Pour les jeunes du département en recherche de formation en alternance, Bourg en Bresse tient donc une position stratégique. Encore faut-il que les apprentis du département puissent trouver une offre d’hébergement adaptée et valorisante, au même titre que les collégiens et les lycéens dans leurs établissements.
- pour la filière métallurgique : le gouvernement a fait de l’amélioration de l’attractivité de l’industrie pour les jeunes garçons et filles, l’un des enjeux de ces prochaines années. L’accueil réhabilité des apprentis concourt donc à cette valorisation.
En outre, une absence de mise aux normes rapides pour l’accessibilité était fortement susceptible de remettre en cause rapidement la pérennité même de l’hébergement en l’état actuel.
En permettant l’accueil futur de jeunes filles, cet internat, actuellement non mixte, améliorera la mixité et l’égalité encouragée par les pouvoirs publics.
Enfin, ce dossier présentait aussi des atouts sérieux en termes énergétiques par une mise à niveau de l’isolation tout en réduisant les déplacements par véhicules individuels. Cette réduction permettant aussi de limiter l’exposition du public de l’internat aux risques routiers
Sensible à l’ensemble de ces arguments, le premier ministre a accepté de financer à hauteur de 25%, soit près de 1M€. C’est un signe fort pour le département de l’Ain, premier département industriel en part d’emploi et pour l’agglomération de Bourg-en-Bresse qui se voit ainsi doté d’un outil renforçant son attractivité.